Turquoise rosé – cobalt orangé

Elles flirtent avec le vent. Légères, elles bruissent furtivement. Et pour ceux levant leurs têtes, elles ornent le ciel de crêtes : ces notes colorées, précèdent les chants, les lumières et les décorations de fin d’année, elles sont le signal d’un arbre qui déjà à l’hiver s’apprête. Ses feuilles se parent progressivement d’or orangé, de brun rosé, de magenta poudré. Elles pourraient postuler pour un camaïeu – interprète. Si ce poste existe. Aussi là je m’arrête :

 

Face au bâtiment qui droitement nous toise, ce patchwork organique effeuille le cobalt et le turquoise.

 

Grisaille colorée en midi-méditerranée

En cet automne fraîchement installé, quelques clichés de végétation pris courant de l’été. Et en guise d’exception, une végétation de garrigue calcaire aux couleurs de saison !

Vert de jade ou vert de gris, s’épanouissant parfois à même la roche ou sur un sol aride jusqu’à 1 400 mètres, voici photographiées trois espèces présentes en midi-méditerranée :

Orpin de Nice ou Sedum Sediforme | photo MDstudio
Orpin de Nice ou Sedum Sediforme | photo MDstudio
Stéhéline douteuse ou Staehelina Dubia | photo MDstudio
Stéhéline douteuse ou Staehelina Dubia | photo MDstudio
ciste blanc ou Cistus Albidus | photo MDstudio
Ciste blanc ou Cistus Albidus | photo MDstudio

Aparté : le semis du ciste blanc ou « rose des roches » est possible à l’automne sous un climat méridional donc c’est le moment !

Photographies réalisées dans une milieu montagneux, jouxtant le gouffre de Cabrespine dans l’Aude, en Occitanie, entre plaine et Montagne Noire.

Trompettes de Virginie

Autres fleurs estivales d’août : la Trompette de Virginie, avec ses corolles aux vives couleurs rehaussées d’un sombre feuillage.

Ici, un massif qui semble s’épancher de la façade vers la rue, tel un dense habillage :

Trompette de Virginie
Des Trompettes de Virginie s’épanchent d’une façade
Trompette de Virginie : pétales, bourgeons
Trompette de Virginie : pétales, bourgeons et insecte !

Jardin potager de quartier

Au croisement de rues bitumées, elles viennent composer une ode fleurie, ces corolles et pousses de couleurs animées, pour les grands comme les plus petits :

artichaud commun ou cynara | photo MDstudio
artichaut commun ou cynara | photo MDstudio
grand-soleil ou tournesol | photo MDstudio
grand-soleil ou tournesol | photo MDstudio
consoude | photo MDstudio
consoude | photo MDstudio
haricot ou phaseolus | photo MDstudio
haricot ou phaseolus | photo MDstudio
souci officinal ou calendula officinalis | photo MDstudio
souci officinal ou calendula officinalis | photo MDstudio
bourgeon de tournesol ou helianthus | photo MDstudio
bourgeon de tournesol ou helianthus | photo MDstudio
cœur d’artichaut commun | photo MDstudio
cœur d’artichaut commun | photo MDstudio
pollen d'artichaut et pollinisateur | photo MDstudio
pollen d’artichaut et pollinisateur | photo MDstudio
gaillarde ou gaillardia aristata | photo MDstudio
gaillarde ou gaillardia aristata | photo MDstudio
souci officinal ou calendula officinalis | photo MDstudio
souci officinal fâné ou calendula officinalis | photo MDstudio

Initiative de la Ville de Nantes et de Boogie Prod – respectivement @nantesfr et @boogieprod44 sur les réseaux sociaux – ce potager urbain a été réalisé par les jardiniers du Service des Espaces Verts et de l’Environnement. Il existe également des jardins collaboratifs, espaces à la fois participatifs et didactiques, au sein de la métropole – que je vous invite à découvrir si vous passez ou habitez cette ville !

Vieilles roses de mai

« Allons voir si la rose »… Depuis quelques jours éclose :

Vieilles roses du Bordelais | photographie MDstudio
Vieilles roses du Bordelais | photographie MDstudio

Une fois n’est pas coutume, j’empreinte le début de cet article à un poème de Ronsard. Sans doute parce que ces roses pourpres et dorées viennent d’un jardin particulier, dans le Bordelais, et que j’en ai senti le parfum dès l’enfance – or le poète nous dit de profiter de notre jeunesse avant qu’elle ne se fane – donc justement, profitons du présent, même lorsqu’il nous rappelle le passé.

Muguet torsadé de mai

Un bouquet en chiffonnade ondulée, un écrin de stries feuilletées pour ce nouveau brin de muguet :

Muguet, feuilles & clochettes | photographie MDstudio
Muguet, feuilles & clochettes | photographie MDstudio

Un muguet Gétignois né du sable où je jouais enfant ! Blanches les clochettes tintinnabulant…

Floraison sur le ponton !

Le printemps est arrivé sur le pont Tbilissi. Au programme, ailleurs comme ici : floraison parfois plutôt tôt que de raison, dans une série d’éclosions parsemées de senteurs. Déjà hautes en couleurs, les vertes feuilles attendent les insectes et les curieux, les doux rêveurs et les affairés butineurs. Photographies de fleurs, boutons, pétales et bourgeons !

En tiges ou en buissons, tantôt elles regardent les passants, tantôt se tournent vers le ciel. Elles bruissent tranquillement au vent, immisçant entre les pots d’échappements un subtile parfum de printemps. Elles s’épanouissent au soleil, distillant l’or, l’émeraude, l’albâtre ou le vermeil…

Forsythia sur le pont Tbilissi | Nantes | photographie | MDstudio
Forsythia sur le pont Tbilissi | Nantes | photographie MDstudio
pousse de ronce aussi émeraude qu’écarlate
Viorme sur le pont Tbilissi | Nantes | photographie | MDstudio
Peut-être un Viburnum prunifolium (viorne à feuille de prunier) ou Viorne mancienne ?

 

Photographies prises tôt le matin, où la fraîcheur peint nos pommettes de rougeurs comme nos mollets que la ronce taquine – et où les fleurs bordent la lisière de nos pas pressés sur la chaussée ensommeillée, silencieux décor d’une sonore animation citadine.

Ou le doux plaisir d’une ville fleurie et l’intérêt des bas-côtés végétalisés.

Magnolia bleuté de Février

Radieuse journée que cet hiver 2019 ! Les magnolias Nantais sont déjà éclos :

photographie de magnolia sur le cours John Kennedy à Nantes

Là où s’écoulait les flots du canal Saint-Félix, courent aujourd’hui sur le sol pavé les piétons et les tramways – dont on discerne le trait sur le cliché. Toutefois le vent n’a point oublié son trajet d’antan et souffle à cet endroit encore d’une curieuse façon – un air du large qui souvent me rappelle la traversée d’un pont.

Lignes ferroviaires sur bleu d’hiver

Janvier et trajets ferroviaires pour un jeu de crêtes entrelacées et de lignes caténaires !

Suivant l’angle de vue, les droites lignes d’alimentation forment des axes de tension variables… Qui tantôt frôlent, s’éloignent ou épousent les cimes arborées et indémaillables :

lignes d’alimentation électriques vue en parallèle
lignes d’alimentation électriques sous un autre angle

Photographies prises côté ouest vers la gare de Nantes. Le système électrique au premier plan contraste par sa rectitude et sa simplicité avec les branches torsadées et éclectiques en arrière-plan : simplicité versus foisonnement, création humaine rectiligne pour les câbles, intervention humaine maîtrisée pour la taille des arbres.

Ces éléments restent immobiles et pourtant suggèrent un invisible mouvement – respiration pour les arbres, transmission pour les câbles… Que seuls matérialisent, quelques instants, les trains et leurs passagers. Ce ballet de trajectoires, où le métal dessine le végétal, me séduit toujours d’autant qu’il en ressort des lignes de forces. Juste pour la composition, très graphique ce mois-ci !

A fleur de muraille [2]

Voisine du Chelidonium précédent, une autre plante d’un jaune tout aussi verdoyant :

Pissenlit et briques oranges à Nantes | photographie MDstudio
Pissenlit et briques oranges à Nantes | photographie MDstudio

Pissenlit photographié le long d’un muret, en bordure d’une rue passante, dans un quartier de Nantes. Et au ras du trottoir, en attendant le bus, pour changer.