Nid haut perché

… Sur les monuments Nantais de l’été !

En suivant la ligne verte, l’on découvre en levant la tête :

Nid d'hirondelle & Tour Lu à Nantes | photo MDstudio
Nid d’hirondelle & Tour Lu à Nantes | photo MDstudio
Nid d'hirondelle & Tour Lu à Nantes | photo MDstudio
Nid d’hirondelle & Tour Lu à Nantes | photo MDstudio
Nid d'hirondelle & Gare Nord de Nantes | photo MDstudio
Nid d’hirondelle & Gare Nord de Nantes | photo MDstudio

Ces nids d’hirondelles étaient présents un peu partout dans la ville de Nantes et ces créations émanent de Tadashi Kawamata. Un Art dans et pour l’espace public qui s’apprécie de loin ou se visite de plein pied, comme le Belvédère de l’Hermitage à la Butte Sainte Anne – donc voici une vue prise depuis la passerelle avancée sur la Loire depuis la falaise :

vue panoramique de la Loire à Nantes depuis le Belvédère de l'Hermitage | photo MDstudio
vue panoramique de la Loire à Nantes depuis le Belvédère de l’Hermitage | photo MDstudio

Ces œuvres et leurs paysages urbains ou végétaux se trouvent redécouverts et faisaient l’objet du Voyage à Nantes jusqu’au 1er septembre. Donc je suis dans le ton pour une photographie de fin d’été ce mois-ci !

Floraison soufrée, explosion diaprée

Fleurs particulières que sont les explosions de feu d’artifice – ici le feu d’artifice à Nantes, lors de la fête nationale du 14 juillet :

feu d’artifice à Nantes | photo MDstudio
feu d’artifice à Nantes | photo MDstudio
feu d’artifice à Nantes | photo MDstudio
feu d’artifice à Nantes | photo MDstudio

Le feu d’artifice, un spectacle magnifique, à la fois synonyme de féérie et de pollution atmosphérique.

Labeur de butineur sur une fleur

Au détour d’une rue, habillant la pierre à nue…

fleur de la passion | photo MDstudio
deux butineuses sur une fleur de la passion | photo MDstudio

… Un massif de fleurs de la passion – ici occupé par deux pollinisateurs affairés dans la saison !

fleur de la passion | photo MDstudio
tête à tête de pollinisateurs sur une fleur de la passion | photo MDstudio

Appelée aussi passiflore officinale, cette fleur tire son nom de cœur non pas de l’affriolante chanson « les fruits de la passion » mais parce que certains y voient la couronne d’épines et les clous de la passion :

fleur de la passion | photo MDstudio
fleur de la passion, vue de dessus | photo MDstudio

Cerises de mai

Parce que j’ai déjà photographié et publié des photographies de cerisiers en fleurs, voici le fruit du végétal (et humain) labeur :

Cerises du Bordelais de mai | photographie MDstudio
Cerises du Bordelais de mai | photographie MDstudio

Exceptées avec la lumière de la théière et variation de lumières sur une théière, rarement j’ai posté ici des clichés lié à l’alimentaire ou au culinaire – en photographies, je préfère la contemplation à la dégustation. Pourtant, la nature en ville passe aussi par l’intérieur des habitations, avec ses plantes décoratives ou aromatiques, les légumes, les épices et … Les fruits de saison.

Muguet torsadé de mai

Un bouquet en chiffonnade ondulée, un écrin de stries feuilletées pour ce nouveau brin de muguet :

Muguet, feuilles & clochettes | photographie MDstudio
Muguet, feuilles & clochettes | photographie MDstudio

Un muguet Gétignois né du sable où je jouais enfant ! Blanches les clochettes tintinnabulant…

Pétales et bourgeon, Camélia du Japon

Je parle essentiellement de nature en ville, synonyme de végétation en extérieur ; heureusement, plantes et fleurs égayent aussi nos intérieurs :

Pétales de Camélia du Japon | photographie MDstudio
Pétales et bourgeon, Camélia du Japon | photographie MDstudio

Ici il s’agit d’un bourgeon de Camélia entouré de pétales, tombé alors que je change l’eau du vase quotidiennement et rafraîchis les tiges presque aussi souvent. Le Camélia, comme d’autres fleurs* ou arbustes, est fragile une fois déraciné… Mais je n’allais pas refuser ce cadeau d’un jardin Bordelais !

*Pas tant que le Coquelicot, qui flétrit très rapidement une fois coupé.

Les pétales sont comme les projets réalisés, éclos et mûris ; le bourgeon pourrait symboliser les projets inachevés, formés puis tombés sans avoir pu éclore. Dans les deux cas, leurs présence au sol permet à la tige de se reconstituer et ces vestiges forment le terreau pour de nouveaux projets à venir ! Même si sur cette photo, le bois est peu propice à la décomposition, bien sûr. Juste une image.

L’hiver est fini même par temps gris

L’hiver doucement se termine tandis qu’impatiemment le printemps s’achemine.

Ici, une photographie depuis les jardins du musée quai Branly dit « Jacques Chirac » ou « musée des arts premiers » :

Tour Eiffel cernée de magnolia | jardin musée Branly | photo MDstudio
Tour Eiffel cernée de magnolia | jardin musée Branly | photo MDstudio

 

Épanouissement singulier dans les serres [1]

J’ai de l’avance sur la floraison, et c’est précisément parce que les serres, tropicales ou non, déforment le temps que je partage ce cliché. Grâce aux serres, nous cultivons toute l’année des produits sujets pourtant à saisonnalité. Nous découvrons aussi une végétation différente, attirante, singulière sous nos hémisphères :

Serres Tropicales en visite nocturne | Jardin des Plantes de Nantes | photo MDstudio
Serres Tropicales en visite nocturne | Jardin des Plantes de Nantes | photo MDstudio

Autre forme de nature en ville, les arbres et plantes en exil !

Floraison particulière…

… Sur un édifice d’une autre ère !

Cathédrale de Nantes | illumination florale en projection | MDstudio
Cathédrale de Nantes | illumination florale en projection | MDstudio

Avec la musique, cet instant livrait une note féerique. Autre forme de Nature en Ville, une nature imaginée, transférée, presque exagérée. Luxuriante de vivacité !

Voici quelques clichés des transformations opérées :

Défiant l’obscurité…

…Elle se dresse en toute majesté, de vives couleurs parée :

Cathédrale de Nantes | illumination en projection | photo MDstudio
Cathédrale de Nantes | illumination en projection | photo MDstudio

Cette mise en scène valorise particulièrement les arcs et arches des portes et montants ; la gamme principalement bicolore paraît ainsi clarifier la composition architecturale de la construction. L’illumination renforce élégamment le sentiment d’ascension des tours latérales, comme les nervures remontant la sève de tiges végétales. Après une telle projection, on redécouvre indéniablement le style gothique de la Cathédrale !

Photographie réalisée sous la pluie avec le Nexus5 sans lentille additionnelle.